Triathlon de l'Ours : dimanche 10 mars : SuperBagnères

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Triathlon de l'Ours : dimanche 10 mars : SuperBagnères

Message par CHICKEN RUN le Jeu 7 Mar 2013 - 18:48

GANDALF007 a écrit:Petit compte rendu de l'épreuve 2012.
Pour la logistique, départ de Toulouse à 6h du mat Sleep , arrivée 8h, retrait des dossards, pose du matos pour le vélo à l'AT1, puis montée en voiture avec le reste du matos à Superbagnères, 9h... Tout le temps pour préparer l'AT2 (ici, il fait soleil et plus chaud qu'en bas), puis
redescente à 10h par les œufs, prêts à courir, joindre le départ en échauffement, 10h15, briefing, 10h30 le départ.

La course :
* Départ 10h30 de Bagnères de Luchon, pour une CAP de 7 km autour de la ville.
* Retour à l'AT1 pour enfourcher les vélos, pour 27 km : 10 km sur une boucle (plate) dans la vallée, puis le reste sur la route de
Superbagnères, arrivée à 1800m, et 1250m de D+.
* Arrivée à l'AT2 à l'hôtel, pose du vélo, enfilage des ski-boots, chaussage des skis, descente sur 1.5km (1mn ???) ; arrêt, peautage des skis, et remontée vers l'AT2 (400m D+) pour joindre l'arrivée.

MA course : Je précise que ma préparation physique est minimaliste : je sors de l'hiver, pas énorme de CAP (2 séances/semaine depuis 3 semaines), très peu de vélo (550km), une sortie de ski de rando à Noël, une (bonne et rude, merci Olivier) sortie de ski de fond dimanche précédent, pas de quoi m'inciter à une performance. Mes motivations sont d'une part que les tri des neige m'attirent, qu'il faut encourager les clubs qui se démènent pour organiser ce type d'épreuves. (Mais il faut que le soleil soit là quand même !) Avec plusieurs épreuves, et au moins un VRAI tri des neiges, je pense que je décalerais ma saison avec une période de compétition en hiver.

Bref, avant le départ, c'est plutôt des considérations d'habillement qui me préoccupent : la tempé est de 0/1°, mais la partie cap puis vélo à l'ombre me fait me couvrir un peu (gants de soie, petit bonnet, veste coupe vent). Sur la ligne de départ, la majorité des coureurs semblent plus légèrement couverts... Hum ! Plusieurs sont en court (trifonction et manchettes) Shocked ; bizarre tout de même. Me serais-je trompé ? Bah ! Je dois être victime de la guerre psychologique.

PAN ! C'est parti !
CAP : bon, après 2 km, ben je me rends à l'évidence, la veste, les gants et le bonnet sont en trop.
Vélo : je laisse les gants à l'AT, garde la veste (en vélo, ça va le faire),un buff sous le casque... Départ rapide sur les 10 km du plat, encore à
l'ombre... Ca va vite, la tempé monte... Trop chaud... (trop vite ???)... Sortie de Bagnères, nous voici déjà dans la montée, d'un coup
d'un seul. Il me reste juste une ou deux rondelles pour les 10km de l’ascension finale, ça craint du boudin... No Et on passe au soleil. Le moral sous le buff, est très bas. :pale:J'arrive à enlever le buff sous casque, la transpiration me rentre dans les yeux. Ouille ouille ! Ouvrir les manches, j'y arrive, les ôter, impossible. Les coureurs me passent les uns après les autres. A ce moment, je me demande si je vais être capable d'aborder les premiers esses, j'ai vraiment envie d'arrêter... Suspect No Abandonner serait une première... KM16, Je stoppe, un pied sur la bordure. pale J'enlève enfin les manches, essuie la transpiration, prends le temps de manger une poignée de pruneaux, ch'en ai plein les dents, cha accroche bien, et repars enfin. Première épingle... La montée est rude mais finalement bien régulière, et les km défilent, lentement mais sûrement. J'ai le temps d'admirer le paysage dans la montée (ah oui ! Je ne regrette pas d'être venu - si j'atteins le sommet), d'engueuler une dame qui attend pour encourager son mari, arrêtée sur le bord de la route avec le moteur en marche. albino L'hôtel est en vue, dernier km assez rude, enfin l'AT2. Je me déleste
prestement de ma satanée veste et de tout l'encombrant, tenue légère pour le ski, un bidon en ceinture, attention aux crampes en enfilant les
shoes, et let's go. OOooops ! Failli oublier les peaux, la dernière connerie à ne pas faire. Hop ! Dans le pantalon, au chaud. Relet's go...
Position de l'oeuf dans la descente (ça je connais bien, je suis sûr d'avoir fait un podium sur cette partie !), et je vois la belle ligne
des fourmis qui remontent la pente sur la droite de la piste (bigre, il y a du monde devant), et à l'aire d'empeautage 45" plus tard. Ca colle
correct (les peaux), mais la mise en place des cales de montée déclencheles premières crampes. What a Face C'est donc l'heure de la prise des pilules
stop-cramps-sels-et-potassium, dans ma poche arrière.... De ma veste coupe vent... Que j'ai volontiers abandonnée dans l'aire de transition, à
côté de l'arrivée. tongue tongue tongue Bon, ben tant pis. Pas de ravito sur le parcours, j'ai quand même un bidon plein et quelques pruneaux. Rebelote pour le sourire "Jacquouille la Fripouille", et ch'est reparti. Gestion des crampes jusqu'à l'arrivée, le temps de perdre encore quelques places, mais c'est fini. 2h47', milieu de classement. Les premiers sont en 2h06 je crois.
J'attends mon coreligionnaire Patrice, je pensais qu'il me doublerait dans la montée vélo. Je vais voir dans la montée... Oui, le voilà. Mais il
s'arrête tous les dix mètres. Ben c'est nettement pire que moi, au niveau des crampes ! Les derniers mètres sont terribles, mais petit à
petit l'hirondelle... Euh ! La ligne est franchie enfin. Ravito, soleil et douceur, ça va nettement mieux !

Conclusions :
1/ Vidi, vici et je ne regrette pas d'être veni ! cheers Temps magnifique, paysage...
2/ Je me le reprogramme pour l'an prochain, à condition d'avoir un back-up vélo plus important. Et un temps correct, vu que ce n'est pas un
objectif sportif, mais ludique et touristique plutôt.
3/ L'organisation était très bonne. Il manque des ravitaillements sur les parcours : je dirais un à l'AT1 (fin de CAP) ou sur le parcours vélo au
km 17, et surtout un à l'aire de peautage avant la remontée ski.
4/ Nous étions deux du club, un peu plus ce serait plus sympa. Lourdes, Pau s'y déplace en masse ; les toulousains restent timorés.
5/ Pour n'avoir pas reconnu le parcours vélo (si, en voiture !), je pensais que c'était 10km plat, 10 km légère montée, et 10 km ascension finale. Faux ! En fait, c'est 10 km plat, et paf ! 20 km d'ascension (dont les 10 intermédiaires avec quelques relâches). Ça m'a foutu le moral en l'air.

JM geek

Vendredi, dernier jour des inscriptions !
Seul Olivier s'est inscrit pour le moment : Patrice, Patrick, Cyril ????
J'hésite encore un peu, mais je sens que je vais craquer. Le temps ne sera malheureusement pas aussi beau que l'an dernier, mais a priori, rien de catastrophique.
Je relis mon CR de l'an dernier, et je vois que 550 km de vélos l'an dernier, ben j'en suis à peu près au même stade. Pis pas de ski de rando encore cette année... Mais bon...
La nuit portant conseil, encore 24 h de réflexion.
Olivier : "VENGA, VENGA, VENGA !!!"
avatar
CHICKEN RUN
IronMan
IronMan

Nombre de messages : 1824
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Triathlon de l'Ours : dimanche 10 mars : SuperBagnères

Message par rednights le Jeu 7 Mar 2013 - 20:27

mais oui tu es pret, tu cours comme une gazelle, ton coup de pédale est aérien et ton planté de baton légendaire, allé viens t'amuser avec nous
avatar
rednights
IronMan
IronMan

Nombre de messages : 542
Age : 44
Localisation : pas loin derrière
Spécialité : la pizza et les croque-mr
Humeur : la patate !!!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Triathlon de l'Ours : dimanche 10 mars : SuperBagnères

Message par GG le Jeu 7 Mar 2013 - 20:40

et il y aura du vin chaud à l'arrivée cyp

_________________
avatar
GG
Admin
Admin

Nombre de messages : 1531
Age : 54
Localisation : Tournefeuille
Spécialité : déjà, c'est pas la natation ...
Humeur : ça va le faire !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Triathlon de l'Ours : dimanche 10 mars : SuperBagnères

Message par CHICKEN RUN le Ven 8 Mar 2013 - 15:08

Ca y est, inscrit.
Olivier, on co-voiture ?
avatar
CHICKEN RUN
IronMan
IronMan

Nombre de messages : 1824
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Triathlon de l'Ours : dimanche 10 mars : SuperBagnères

Message par rednights le Ven 8 Mar 2013 - 21:34

niet mon brave, je decolle demain
avatar
rednights
IronMan
IronMan

Nombre de messages : 542
Age : 44
Localisation : pas loin derrière
Spécialité : la pizza et les croque-mr
Humeur : la patate !!!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Triathlon de l'Ours : dimanche 10 mars : SuperBagnères

Message par CHICKEN RUN le Dim 10 Mar 2013 - 20:44

Voilà, c'est refait...
Encore avec une météo au top, de la neige qui a permis de changer de circuit de ski plus bucolique...
Bon, pas de CR dithyrambique cette fois (pour moi en tous cas, mais je pense que Olivier a plein de choses à raconter !)...

De mon côté, pas de grosse surprise, j'avais bien fait le tour de la météo (j'ai bossé hier sur cette journée) et des températures prévues : toute la course en court, trifonction plus un tee-shirt manches longues, ça l'a fait ! Pas de surchauffe donc comme l'an passé d'une part, et pas de surprise sur le vélo : j'ai géré le début de course (les 18 premiers kilos qui sont finalement les plus durs, faut surtout pas s'emballer !), et ainsi y a pas eu de surprises.
Quelques places glanées, 6 mn de moins que l'an dernier, et une troisième place en catégorie V3 (ARF !). Arrivée groupée avec Rednight sur la ligne, mais le bougre décidait au tout dernier moment de faire quelques boucles supplémentaires, pour le fun.
32e pour moi (2h41), 34e pour lui au final, 109 partants je crois. 1st = Jérôme Save en 2h04.
avatar
CHICKEN RUN
IronMan
IronMan

Nombre de messages : 1824
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Triathlon de l'Ours : dimanche 10 mars : SuperBagnères

Message par rednights le Lun 11 Mar 2013 - 10:16

Je confirme, ma 1ere course de l'année a été riche en évènement.

Levés 6h, p'tit déj', caca et pipi trouille et départ à 6h50 direction Luchon, là on est dans les temps. On récupère les dossards, on cogite sur la tenue adéquate pour ne pas avoir ni froid ni chaud, on pose les vélos dans le parc, on cogite sur la tenue adéquate, on prend la voiture pour monter à Superbagnères et on en profite pour repérer l'ascension, puisque en ce qui me concerne c'est une 1ere, le pb c'est qu'en voiture on ne se rend pas vraiment compte de la difficulté notamment lorsqu'on monte, alors qu'en descendant, la pente est plus flagrante, donc à priori ça monte, il y a des replats pour se refaire la cerise et le final est plus
costaud, on verra bien ce que ça donnera. Arrivés en haut, on pose les skis, on cogite sur la tenue adéquate, et on opte comme l'a dit Jean-Marc pour la trifonction avec sous-vetement manches longues + par dessus le maillot manches longues de Portet. Maintenant direction les oeufs pour redescendre sous les yeux ahuris des skieurs qui doivent se demander ce que font ces bargeots en short.

Arrivés en bas, on commence à s'échauffer en attendant le débriefing, finalement la veste est de trop, elle dégage, c'est là que les emmerdes ont commencé. Vous vous rappelez, pour ceux qui étaient à Rosas, ma creuvaison sur le flan ... juste avant le débriefing, un pschhhhhhht caractérisque se fait entendre dans le parc à vélos, rapidement j'ai des doutes qui se confirment vite, ma chambre a tenté de se faire la belle par le trou sur le flanc et a éclaté. Et c'est parti pour une réparation dans l'urgence avec l'aide de Jean-Marc, je change la chambre, je regonfle et je constate que ça ne tiendra pas puisque la nouvelle chambre essaie également de se faire la belle par le flanc du pneu. Je demande un pneu qui n'arrivera pas, je dégonfle et je glisse un morceau de chambre entre la chambre et le pneu, je regonfle light en ayant peu d'espoir d'arriver à Superbagneres et je regle les patins de frein.

Bref pour démarrer la course à pied dans de bonnes conditions, y a mieux ... et c'est parti pour 7km pendant lesquels je cogite sur mon pneu, j'ai des hauts et des bas, soit je me dis "à quoi ça sert de courir, tu vas arriver au parc et tu pourras pas faire le vélo" soit "donnes tout, tu vas certainemet faire que la course à pied". Et finalement arrivé au parc, ma chambre a tenu le coup, youpi (enfin youpi, maintenant je monte à la station en mode Benoit XVI, un "je vous salue Marie" tous les km impairs et un "au nom du pere" tous les km pairs). Pour info, si vous etes tentés de la faire l'an prochain, le plus facile c'est la cap ...

C'est parti pour le vélo, les 10 premiers km sont plats, on peut envoyer ! Sur cette portion rapide, il y a une voie ferrée, ça secoue un peu et la relance est tres difficile mais que pour moi, et pour cause, mon étrier de frein arriere vient se coller contre ma roue, la maffre continue ! Je m'arrete, je desserre tout en me disant que c'est pas dans la montée que j'en aurai besoin. Je monte à mon train, je reprends quelques types et je reviens un groupe de 3 qui draftent allègrement (c'était pas les seuls d'ailleurs), j'arrivent à leur hauteur dans un passage tres pentu et en meme temps que l'arbitre ... vous voyez venir le truc: on s'est tous fait cartonner, no comment. La montée de Super devient tres dure à partir du 13eme km, il en reste 5 et les 2 derniers sont énormes mais ça en voiture, on ne s'en rend pas compte par contre sur le vélo, les jambons tirent, les cuisses sont doulourenses et le 39-25 est dur à emmener.

Inutile de vous dire qu'on arrive au parc à ski avec les jambes dures et si initialement je pensais que la descente se ferait sans probleme particulier, il n'en fut rien, la douleur au niveau des quadri rend l'exercice compliqué, les dérapages sont limites, vivement qu'on regrimpe (bof) ... arrivé en bas il faut enfiler les peaux, c'est une 1ere pour moi, et ça se passe plutot bien sauf sur le 2nd ski où je rencontre un pb avec l'attache, je perds pas mal de temps à le résoudre, avec les doigts gelés, c'est pas évident. Et c'est parti pour la montée, un enfer ! Une pente à plus de 20% de moyenne, un pic à plus de 30%, une tuerie ! Les crampes au niveau des quadri commencent à se faire sentir, je mets un cran de plus au niveau des cales, au max en fait pour soulager mes jambons. Je n'ai pas vraiment une bonne technique, je fais les 3/4 de l'ascension en mode escalier, et lorsqu'un concurrent me double, je comprends que les skis doivent glisser sur la neige et qu'il ne faut pas les lever comme un ane, effectivement c'est mieux en glissant mais ça reste quand meme tres dur. Jean Marc me reprend à l'arrivée, il est monté comme un avion le bougre ! Pour ma part ce n'est pas terminé, je purge ma pénalité, dans mon malheur j'ai de la chance, le parcours de la pénalité est plat, j'avais peur que l'orga me fasse un parcours "vallonné", 2 boucles et c'est fini, rhaaaaaaaaa enfin ! Les sandocs font du bien, on profite des derniers rayons de soleil qui disparaissent au-dessus des nuages, on a eu vraiment beaucoup de chance coté météo.

La ligne passée, je ne disais pas qu'on s'était régalé car c'est plutot intense comme course. Mais une fois la fatigue disparue, je me rends compte que c'est une course bien sympa à faire, niveau difficulté, je dirais qu'elle est aussi dure que le duathlon du Tourmalet. Et je pense bien m'y recoller l'an prochain mais avec 1 ou 2 sessions de ski de rando avant pour parfaire ma technique !
avatar
rednights
IronMan
IronMan

Nombre de messages : 542
Age : 44
Localisation : pas loin derrière
Spécialité : la pizza et les croque-mr
Humeur : la patate !!!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Triathlon de l'Ours : dimanche 10 mars : SuperBagnères

Message par rednights le Lun 11 Mar 2013 - 22:08

pour vous donner une idée du menu:

cap

velo

descente en ski

montée en ski
avatar
rednights
IronMan
IronMan

Nombre de messages : 542
Age : 44
Localisation : pas loin derrière
Spécialité : la pizza et les croque-mr
Humeur : la patate !!!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Triathlon de l'Ours : dimanche 10 mars : SuperBagnères

Message par GG le Lun 11 Mar 2013 - 22:24

Tu l'aurais en French ?

Je sais pas pourquoi, mais les pieds et les miles, j'accroche pas

_________________
avatar
GG
Admin
Admin

Nombre de messages : 1531
Age : 54
Localisation : Tournefeuille
Spécialité : déjà, c'est pas la natation ...
Humeur : ça va le faire !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Triathlon de l'Ours : dimanche 10 mars : SuperBagnères

Message par CHICKEN RUN le Mar 12 Mar 2013 - 9:34

rednights a écrit:pour vous donner une idée du menu:

cap

velo

descente en ski

montée en ski
Merci pour les données !
Comme GG, t'as pas trouvé le commutateur américain/français ?
avatar
CHICKEN RUN
IronMan
IronMan

Nombre de messages : 1824
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Triathlon de l'Ours : dimanche 10 mars : SuperBagnères

Message par rednights le Mar 12 Mar 2013 - 10:06

je crois qu'il faut ouvrir un compte pour l'avoir en français, me trompes-je ?

je cherche ...

en attendant, voici ceux d'un pote en métrique

CAP : http://www.openrunner.com/index.php?id=2305080
VELO : http://www.openrunner.com/index.php?id=2305078
SKI : http://www.openrunner.com/index.php?id=2305079
avatar
rednights
IronMan
IronMan

Nombre de messages : 542
Age : 44
Localisation : pas loin derrière
Spécialité : la pizza et les croque-mr
Humeur : la patate !!!

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum