Iron Man de Salou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Iron Man de Salou

Message par GG le Dim 5 Juin 2011 - 7:04

Hello,

c'est parti !

Notre trésorier préféré y participe: dossard 262

Le site: http://www.extreme-man.com/emsalou/home_fra.html

Go Jean-Marc !!!!!


Dernière édition par GG le Mer 22 Juin 2011 - 5:54, édité 1 fois

_________________
avatar
GG
Admin
Admin

Nombre de messages : 1539
Age : 54
Localisation : Tournefeuille
Spécialité : déjà, c'est pas la natation ...
Humeur : ça va le faire !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Iron Man de Salou

Message par Cyril M le Dim 5 Juin 2011 - 8:02

Allez Jean Marc ! Fonce ! cheers
avatar
Cyril M
IronMan
IronMan

Nombre de messages : 1932
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Iron Man de Salou

Message par axman le Dim 5 Juin 2011 - 10:44

Crying or Very sad ont ne peut pas voir les temps intermédiaires ...
avatar
axman
Pro
Pro

Nombre de messages : 406
Age : 42
Localisation : Juste derrière JM ....
Spécialité : Les fautes d orthographe
Humeur : Toujours bonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Iron Man de Salou

Message par axman le Dim 5 Juin 2011 - 18:31

Pas de news ?
avatar
axman
Pro
Pro

Nombre de messages : 406
Age : 42
Localisation : Juste derrière JM ....
Spécialité : Les fautes d orthographe
Humeur : Toujours bonne

Revenir en haut Aller en bas

Extreme Man Salou

Message par IronBreizh le Dim 5 Juin 2011 - 20:33

un bref texto de "Extreme Man" JM:

Mission accomplie. 12h03, et grosse fatigue.
avatar
IronBreizh
IronMan
IronMan

Nombre de messages : 96
Localisation : Au paradis des triathlètes et des gens biens

Revenir en haut Aller en bas

Re: Iron Man de Salou

Message par GG le Dim 5 Juin 2011 - 20:36

Yessssss !!! girafe girafe girafe girafe

Bravo Jean-Marc !!! pompom pompom pompom pompom

Portettri

_________________
avatar
GG
Admin
Admin

Nombre de messages : 1539
Age : 54
Localisation : Tournefeuille
Spécialité : déjà, c'est pas la natation ...
Humeur : ça va le faire !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Iron Man de Salou

Message par gwen le Lun 6 Juin 2011 - 16:32

RESPECT
avatar
gwen
IronMan
IronMan

Nombre de messages : 149
Localisation : Plaisance du Touch
Spécialité : la sieste et le single malt

Revenir en haut Aller en bas

Re: Iron Man de Salou

Message par Cyril M le Lun 6 Juin 2011 - 16:39

trop fort ! Félicitations Jean Marc !
Tu m'étonnes "grosse fatigue" !!!!
avatar
Cyril M
IronMan
IronMan

Nombre de messages : 1932
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Iron Man de Salou

Message par Cyril M le Lun 6 Juin 2011 - 17:15

Et JM il est même pas dans les journaux alors que Pippa qui a fait un triathlon en équipe (elle a fait la course à pied) :

http://www.dailymail.co.uk/femail/article-1394403/Pippa-Middleton-helped-finish-line-GE-Blenheim-Triathlon.html

....
avatar
Cyril M
IronMan
IronMan

Nombre de messages : 1932
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Extreme Man Salou

Message par IronBreizh le Lun 6 Juin 2011 - 22:05

Géant! JM
P. gen. P. cat. Categoría Dorsal Nombre T. oficial Natación Ciclismo Atletismo T1 T2
1 1 M-GE 35-39 M 1 OLIVIER MARCEAU 09:29:04 00:45:19 05:20:26 03:20:18 00:01:16 00:01:42
2 1 M-GE 30-34 M 5 PAU ZAMORA PEREZ 09:41:59 00:59:06 05:31:00 03:08:53 00:01:38 00:01:20
85 3 M-GE 50-54 M 262 JEAN-MARC POULET 12:03:48 01:00:04 06:33:02 04:19:14 00:05:32 00:05:54
297 classés
http://www.cronochip.com/inscripciones/clasifications/general/page:1/competition:202
podium dans la catégorie?
Félicitations!
Impressionnant!
avatar
IronBreizh
IronMan
IronMan

Nombre de messages : 96
Localisation : Au paradis des triathlètes et des gens biens

Revenir en haut Aller en bas

Re: Iron Man de Salou

Message par GG le Mar 7 Juin 2011 - 7:18

IronBreizh a écrit:Géant! JM
P. gen. P. cat. Categoría Dorsal Nombre T. oficial Natación Ciclismo Atletismo T1 T2
1 1 M-GE 35-39 M 1 OLIVIER MARCEAU 09:29:04 00:45:19 05:20:26 03:20:18 00:01:16 00:01:42
2 1 M-GE 30-34 M 5 PAU ZAMORA PEREZ 09:41:59 00:59:06 05:31:00 03:08:53 00:01:38 00:01:20
85 3 M-GE 50-54 M 262 JEAN-MARC POULET 12:03:48 01:00:04 06:33:02 04:19:14 00:05:32 00:05:54
297 classés
http://www.cronochip.com/inscripciones/clasifications/general/page:1/competition:202
podium dans la catégorie?Félicitations!
Impressionnant!
Tout à fait !!!

M-GE 50-54 M: Jean-Marc 3 ème -> le podium !!!
http://www.cronochip.com/inscripciones/clasifications/general/category:M-GE%2050-54%20M/competition:202

_________________
avatar
GG
Admin
Admin

Nombre de messages : 1539
Age : 54
Localisation : Tournefeuille
Spécialité : déjà, c'est pas la natation ...
Humeur : ça va le faire !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Iron Man de Salou

Message par CHICKEN RUN le Mar 7 Juin 2011 - 8:06

Cyril M a écrit:Et JM il est même pas dans les journaux alors que Pippa qui a fait un triathlon en équipe (elle a fait la course à pied) :

http://www.dailymail.co.uk/femail/article-1394403/Pippa-Middleton-helped-finish-line-GE-Blenheim-Triathlon.html

....

J'ai entendu parler de Pippa deux fois dans ma vie : lors de notre sortie en vélo dans le Gers y a 3 semaines, et aujourd'hui sur ce post : Cyril, tu ne serais pas un peu obsédé par hasard ???
Cyril_M Cyril_M Cyril_M

Bon, je découvre mon classement aujourd'hui mardi...
Tiens, j'aurais peut-être dû aller à la remise des prix : elublt

Tout cela pour se rendre compte qu'une fois la ligne d'arrivée franchie (et bien avant même !), on a pas toute sa tête (Comme on n'a plus de jambes non plus, le vieil adage "Quand on n'a pas de tête, on a des jambes" se trouve ici complètement en défaut.

Allez, je vous prépare un petit compte rendu... A pluche, comme dirait Axman.
avatar
CHICKEN RUN
IronMan
IronMan

Nombre de messages : 1839
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Iron Man de Salou

Message par CHICKEN RUN le Mar 7 Juin 2011 - 11:37

Coucou,

Je suis sur place depuis mercredi soir, en location à Cambrills, avec Florence et des amis.
Mission (que j'ai acceptée) : franchir la ligne d'arrivée dimanche soir du triathlon LD de Salou. Premier long pour ma pomme.
Le temps de la semaine est mitigé, éclaircies en bord de mer, orageux en montagne, la mer est plutôt agitée et sa température autour de 21° (au pif).
Le moral est assez bas ces jours derniers : stress de la course (ne pas finir est mon angoisse), le temps qui s'annonce mauvais dans l'intérieur... Je pensais faire un peu de vélo/nat/cap les derniers jours (juste de quoi voir à quoi ressemblent les parcours), rien du tout ; je me réveille la nuit avec des crampes, alors que je poursuis ma cure potassium/calcium depuis 3 mois : encore un rude coup pour le moral. J'essaie mon vélo dans la rue pour m'apercevoir que quand j'appuie un peu sur les pédales, la moitié des pignons de ma roue d'entrainement dérapent : sans doute incompatibilité d'humeur entre la chaîne neuve et des pignons qui ont vécu. Avec ma roue course et cassette montagne, c'est le numéro 3 qui patine (les 4/5/6 sont neufs). Pas le temps de faire les bouti-cycles, je ferai avec 9V (A posteriori, avec 7V, puisque les 28 et 25 ne me serviront pas)... Et pour ceux qui ont suivi, un seul porte-bidon, ce qui me semble maintenant bien dérisoire.
Pour l'année prochaine, je garde en tête le développement mini idoine : 34*23, ou 36*25. Pour le maxi, j'avais 50*13, bien suffisant puisque je n'ai tenté aucun record de vitesse dans les descentes (surtout avec un sandwich dans les dents ou entre les mains).

Mais n'anticipons pas trop.

Côté bouffe, je mange comme les autres, et ajoute au dessert de chaque repas un plat de pâtes supplémentaire.

Vendredi : Retrait des dossards, histoire de prendre le contact. Tout un système de sacs numérotés est mis en place pour la course, j'y perds le peu de latin que j'ai appris ; que mettre dans les différents sacs à déposer la veille de la course, cela semble très rigide comme système ; avec une grande inconnue qu'est la météorologie (le peu que j'ai pu voir à la TV Catalunya, c'est que c'est assez insignifiant comme renseignement).

Samedi : Aujourd'hui, le temps est plutôt beau sur la côte, et on profite un peu de la plage pour la première journée ; mais encore des orages en montagne.. Là bas, juste où on sera dimanche ! Il doit encore bien pleuvoir sur la Massara (1000m).
Allez, il est temps d'aller déposer les sacs et le vélo. Le parc est déjà plein de belles machines, chargées à mort de bidons et de fléchettes. Ai-je bien fait de ne pratiquement rien prendre sur moi et ne compter que sur les ravito ? Un doute m'assaille, le moral ne monte pas en flèche. Depuis ce matin, je voudrais que la course débute tout de suite pour en finir avec toute cette histoire. Je choisis aussi l'option tenue légère (pas de veste sur le maillot) pour demain. Certains (des vieux briscards ?) ont prévu des housses pour protéger leur vélo jusqu'à demain. A moins que ce ne soit de l’esbroufe pour attenter le moral des adversaires. C'est d'ailleurs un peu réussi.

Dimanche 05 juin : réveil 5h (départ 06h30). Comme prévu (enfin quelque chose que je maîtrise bien), j'ai dormi de 00h à 02h et de 03h à 05h environ. De toutes façons, je ne pense pas m'endormir sur le vélo...

* 06h00 : Enfilage de la combi dans l'AT. En fait, les sacs sont encore accessibles, on peut éventuellement modifier son paquetage. Le temps a l'air correct ce matin (moins d'instabilité), je ne touche à rien. Pour la bouffe, on peut déposer ce qu'on veut dans un sac que l'on pourra récupérer au km100 : faisons dans la simplicité et la rusticité, option sandwich 1/2 baguette/jambon/beurre pour moi. Allez, direction la plage pour l'explication du parcours. Y a des bouées de partout, en gros, il faut rejoindre les plus extrêmes à gauche et à droite. Donc la consigne pour moi se résume à : comme d'habitude, suivre le troupeau. Sleep Environ 400 pèlerins sur la plage, et cette première bouée et premier virage si proches : ça promet de la franche bousculade au portillon. No

* 06h30 : Bizarrement, aucun stress. Juste la sensation de se demander ce que l'on fait ici avec 399 autres tordus, qui doivent se poser la même question (mais là, on jurerait qu'on est le seul), et alea jacta est de toutes façons. La canonnade annonce enfin le début des festivités. Tiens, ce n'est finalement pas le gros rush, plutôt une petite course timide, personne ne souhaitant se faire remarquer ? A la bouée, ça s'accroche un peu, mais rien à voir avec l'Îsle Jourdain par exemple. De quoi poser correctement sa nage. Bon, ça... drunken
La sortie à l'australienne, deuxième tour, je rencontre ma deuxième méduse, je ne lui serre pas la main. Sortie de l'eau. Petit coup d’œil au chrono : 1h pile. Les 3,8 km ne sont pas au rendez-vous, ou alors je tiens une forme olympique (c'est vrai que eau de mer + combi ça va bien, mais quand même). Je tablerais pour un petit 3.4 maxi.

A partir de ce moment, les heures deviennent très approximatives.

07h30 : Dans l'aire de transition, personne ne semble bien pressé. Je me mets au diapason. Tiens, pour une fois, j'aurais pu (dû !) prévoir une serviette. J'enfile ma tenue cycliste, et 5mn après enfourche le vélo. Mouillé, ciel couvert, il fait un peu frais quand même. What a Face Sortie de la ville, puis l'autovia (A7) déroule ses 5km avec notre portion réservée. On quitte la piste pour rejoindre des routes plus modestes dans le vignoble. Ravito tous les 25 km, je sors mon premier cake salé "longue distance" fait maison. Premier gendarme couché (quasiment le seul sur les 180 km), paf ! le cake est parterre. Tout n'est pas perdu, j'ai eu le temps de croquer une petite bouchée. Attention au bidon, si je le perds de la même façon, c'en est fait de mes prétentions.
Premier ravito, bidon neuf (et plein), deux barres de malto dans les poches, Massara nous voilà ! Belle montée, mais bien régulière, c'est un régal ; très peu de brutes volant vers les cimes, on se croirait plutôt dans une cyclo un peu espacée ; ça doit quand même se disputer là bas, loin devant... ça me convient bien, je remonte des places sans vraiment forcer. En fait le niveau est assez homogène, je verrai assez souvent les mêmes personnes pendant plusieurs heures. Le paysage est quand même magnifique, bien que le temps ne soit pas au beau fixe. Montées, descentes, ravitos s'enchaînent, sans choix, peu de place pour des portions plates. Manger le sandwich jambon beurre (ravito perso déposé à l'avance) du km 100 s'avère une gageure, mais en 40km, j'y arrive. Km 140, avant le dernier col, coups de stress et de pompe, je suis un peu seul pendant 20 bornes et dans la montée, et j'ai peur d'appuyer sur les pédales et de déclencher les crampes. Le col enfin, sur la réserve, et maintenant descente vers la mer et l'AT. Les derniers 20 km ne sont finalement pas trop difficiles, retour sur l'autovia, un peu de vent, plutôt favorable, soleil de retour. Roue sur la bande blanche, regard sur le moyeu avant, position aéro, le cerveau en position OFF. Et voici la ville. YESS !! Premier objectif atteint, finir sans crampes. Muy bueno. bounce
Inutile de dire que je n'ai ABSOLUMENT aucune idée de l'heure, d'ailleurs je m'en fiche éperdument. Flo est là pour me prodiguer quelques encouragements, et me demander mon estimation pour la CAP : 4 tours de 10.5 km, soit 4 heures au mieux.

* 14h00 : Changement intégral de tenue, petit tour aux chiottes (dans l'AT), il n'y a pas la queue. Et let's go pour un petit footing... De 42 km ! affraid Oui, 4 heures (10 km/heure) c'est raisonnable... Si tout va bien.
Le premier tour, je le boucle d'ailleurs largement dans les temps et somme toute assez facilement. Mais re-paf, crampe soudaine aux ischio, à 2 m de la tente des secouristes. Mais que peuvent-ils faire ? Rien, je pense. Quelques étirements, je repars à la deuxième tentative. Ça va, on poursuit. Le deuxième tour passe finalement assez bien, mais les crampes sont bien là, sous-jacentes, et aiment à se rappeler à mon bon souvenirs. Inutile de dire que je profite de tous les ravito (chaque 2.5 km) : orange + verre d'eau + verre de Gatorade + pastille de potassium. A partir du 20 km, tout va plus mal, je commence à courir avec des jambes de bois, bien tendues. Parce que je n'ai pas mis mes semelles ortho... pédiques dans les shoes, ou due à cette démarche peu ortho... doxe, une ampoule se forme près de mon gros orteil. Je m'arrête de plus en plus souvent pour marcher. La casquette est posée très bas sur les yeux, mon horizon se limite à quelques mètres devant moi, et le leitmotiv, c'est gagner une borne kilométrique après l'autre, avec la peur au ventre qu'un hypothétique abandon ne vienne stopper prématurément cette aventure... De plusieurs mois de préparations... La peur de l'échec, terrible. Et avec l'âge, ça va pas en s'arrangeant. La prochaine fois (y aura-t-il une prochaine fois ?), je tenterai l'aventure sans aucune publicité. Lamentable cette culture sociale de l'égo quand même.
Bref, ça fait vraiment mal dans les jambes, le temps passe. Florence est toujours là, à chaque tour, mais cette fois, elle est placée près de l'arrivée. J'ai mes trois chou-chous, = trois tours. One more and that's over.
Voici l'avant dernier demi-tour : à partir d'ici, je passe la gomme sur cette portion occidentale du parcours, c'est la dernière fois que je vois ce type qui me lance à chaque tour un "Animo, animo, Jean-Marc !" Est-ce que j'ai vraiment une gueule d'"animo" ??? Suspect (Voir edit bas de page).
Enfin arrive le dernier demi-tour : pareil, je passe l'effaceur sur cette partie orientale du parcours. Plus que 2 bornes, ça sent bon, mais c'est pas fait. Les larmes me viennent aux yeux. Et toi non plus, hombre ou mujer, sirotant ta cerveza fresca, puisque le parcours traverse les terrasses des cafés du front de mer, je ne te verrai plus. Adios ! geek
Et voilà l'arche, cheers son chrono, 12h03, c'est fini, on me passe une médaille autour du cou, comme je ne bouge pas on me demande si ça va bien. Oui, sans doute. Je sais que c'est fait, rien n'a plus d'importance sur le coup, mais c'est pas du tout l'explosion à laquelle je m'attendais. Au contraire, c'est un calme, un abasourdissement total qui sont présents. Et puis 12h03, on voudrait aussi passer l'effaceur sur ces 3 petites minutes de trop. Jamais satisfait...

Mardi : Bon, difficile de monter les escaliers, les jambes ont bien souffert. C'est l'effet postérieur des crampes bien sûr. Mais sinon, la mécanique semble OK. Côté mental, CA C'EST FAIT ! On ne trouve plus du tout extraordinaire de boucler un full distance triathlon. N'importe quel triathlète un tant soit peu entraîné peut et doit y arriver, si aucun problème mécanique (vélo et/ou trouble musculo-squelettique) ne survient.
Je découvre aujourd'hui mon classement, et vue ma prestation pédestre, je pensais être assez loin. J'ai oublié de monter sur le podium du coup. Bon, c'est une première édition, le niveau sera bien plus relevé l'an prochain.

A tous ceux qui rêvent de boucler cette épreuve, GO ! GO ! GO ! YES YOU CAN !

Jean-Marc jocolor

EDIT 1 : Après lecture du petit compte rendu de course dans Triathlète Magazine, je me rends compte que le type sur le bord de la route criant "Animo, animo !" avec prénom des coureurs (inscrits sur les dossards), a été identifié : il s'agirait de ..... MARCEL ZAMORA !!!! SI, si ! Quelle classe, recevoir des encouragements personnifiés d'un des meilleurs triathlètes du monde !
EDIT 2 : Deux jours avant la course, comme j'ai un peu mal dans mes chaussures de cyclo depuis un mois (depuis le duathlon de Toulouse en fait), je décide de rajouter une épaisseur de semelle aux talons. Et je me rends compte que la semelle droite est dans la chaussure gauche, et vice versa. Comme quoi, il s'agit vraiment de tout vérifier, et largement avant trois jours avant la course.


Dernière édition par GANDALF007 le Mar 12 Juil 2011 - 15:50, édité 3 fois
avatar
CHICKEN RUN
IronMan
IronMan

Nombre de messages : 1839
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Iron Man de Salou

Message par Cyril M le Mar 7 Juin 2011 - 16:39

GANDALF007 a écrit:.... N'importe quel triathlète un tant soit peu entraîné peut et doit y arriver, ....

Jean-Marc jocolor

Félicitations encore...

il me fait rire ton commentaire ci dessus rabbit
avatar
Cyril M
IronMan
IronMan

Nombre de messages : 1932
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Iron Man de Salou

Message par gwen le Mar 7 Juin 2011 - 17:25

Super ton compte rendu Jean Marc, merci de nous avoir fait vivre ton aventure.
avatar
gwen
IronMan
IronMan

Nombre de messages : 149
Localisation : Plaisance du Touch
Spécialité : la sieste et le single malt

Revenir en haut Aller en bas

Re: Iron Man de Salou

Message par nanar le Mer 8 Juin 2011 - 8:24

Je comprends mieux pourquoi tu as nagé au ralenti 10 petites minutes lundi soir...
Tu n'avais pourtant pas l'air de trop souffrir pour marcher.
Bravo à toi.
Donc à ne conseiller qu'aux jeunes drogués quinquagénaires encore en forme, ad-dicte au potassium, au calcium et au compteur vélo. C'est bien ça la morale de l'histoire ? Very Happy
Bernard
avatar
nanar
Touriste
Touriste

Nombre de messages : 47
Spécialité : faire des vagues en entrant dans l'eau
Humeur : excellente :)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Iron Man de Salou

Message par RenO le Jeu 9 Juin 2011 - 12:38

Très bon compte rendu... cela m'a rappelé de "mauvais" souvenirs... exception faite pour le leitmotiv car moi c'était du style : "finir pour ne plus jamais y revenir"... mais avec le temps, on oublie les douleurs et je me verrai presque en faire un autre...
Bravo à toi !!! Chapeau pour ton temps... et surtout respect... car si cela ne te semble pas être un "exploit", c'est à travers le regard des autres, que tu comprendras que finalement cela en est un !

avatar
RenO
IronMan
IronMan

Nombre de messages : 136
Age : 41
Localisation : TOULOUSE
Spécialité : Le Mal aux tendons d'Achille
Humeur : Toujour prêt !

Revenir en haut Aller en bas

BRAVOOOOOOOOOOOOOOO

Message par Kris le Jeu 9 Juin 2011 - 13:32

GANDALF007 a écrit:
A tous ceux qui rêvent de boucler cette épreuve, GO ! GO ! GO ! YES YOU CAN !
Jean-Marc jocolor

Bravo Gandalf, félicitation pour ta course, ton aventure, la première sur un IRONMAN !!!
Je ne sais pas encore si un jour je prendrai le départ d'une telle course (je n'en rêve pas aujourd'hui ! Very Happy ), ce qui est sûr c'est que c'est comme toi que j'aimerai l'aborder et la réaliser !! Et oui dans ces conditions, ca peut me donner envie !

Récupère bien maintenant, c'est le plus important, savoure ta réalisation et à trés bientôt pour tout me dire de tes secrets de préparation ! Wink
avatar
Kris
IronMan
IronMan

Nombre de messages : 308
Age : 41
Localisation : Villate City
Spécialité : La pancarte ...
Humeur : Yellowww !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Iron Man de Salou

Message par Cyril M le Jeu 9 Juin 2011 - 20:26

JMP, maintenant je suis fan de toi ! pompom chearl Cyril_M
avatar
Cyril M
IronMan
IronMan

Nombre de messages : 1932
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Iron Man de Salou

Message par lrob le Mer 6 Juil 2011 - 20:44

merci JM pour ce petit récit, mais je pense tout de même qu'il faut un sacré mental et des qualités d'endurance assez développées...
avatar
lrob
Touriste
Touriste

Nombre de messages : 46
Age : 47
Localisation : Portet sur Garonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Iron Man de Salou

Message par CHICKEN RUN le Mar 12 Juil 2011 - 15:53

Petit complément à mon récit...

EDIT 1 : Après lecture du petit compte rendu de course dans Triathlète Magazine, je me rends compte que le type sur le bord de la route criant "Animo, animo !" avec prénom des coureurs (inscrits sur les dossard), a été identifié : il s'agirait de ..... MARCEL ZAMORA !!!! SI, si ! Quelle classe, recevoir des encouragements personnifiés d'un des meilleurs triathlètes du monde !

EDIT 2 : Deux jours avant la course, comme j'ai un peu mal dans mes chaussures de cyclo depuis un mois (depuis le duathlon de Toulouse en fait), je décide de rajouter une épaisseur de semelle aux talons. Et je me rends compte que la semelle droite est dans la chaussure gauche, et vice versa. Comme quoi, il s'agit vraiment de tout vérifier, et largement avant trois jours avant la course.
avatar
CHICKEN RUN
IronMan
IronMan

Nombre de messages : 1839
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum